Flat 2D jewellery: Uli

Niveau marques qui ont du talent, je dois avouer que je n’ai pas repéré grand chose au Who’s Next cette saison. Peut-être que c’était moi qui n’étais pas dans un bon jour, mais j’ai parcouru les allées en papotant, ce que je fais toujours depuis 15 ans, et cette fois ci je n’ai pas été particulièrement attirée. Sauf par ce petit bijou néerlandais pour lequel j’ai quand même pris le temps de m’arrêter prendre une photo et un catalogue. J’aurais bien discuté avec la créatrice mais elle était prise d’assaut, et je le comprends.

Donc le concept, dont je suis fan, c’est de faire des bijoux textiles en 2D. Uli propose de ramèner le collier ou le bracelet sur une surface plane, souple puisqu’en tissu, elle même sérigraphiée d’un bijou. Le rendu est top, hyper réaliste et intriguant. Suivant les angles de vue on n’a évidemment pas affaire au même bijou. C’aurait facilement pu être bien naze mais là, c’est rock et bien pensé. L’efficacité nordique quoi.

En même temps, moi, dès qu’il y a de la sérigraphie…

——————————————————————————————-

Regarding brands that have talent, I must confess that I have not spotted much this season in Who’s Next. Maybe it was me that was not in a good day but I browsed the aisles chatting, what I always do since 15 years, and this time I was not particularly attracted. Except this little Dutch find, for which I still took the time to stop and take a photo catalog. I would have talked with the designer but she was storming, and I understand.

So i’m big fan of the concept, wich is to make 2D textile jewelery. Uli proposes to reduce the necklace or bracelet on a flat soft tissue surface, itself silkscreened with a gem. The top is made​​, hyper realistic and intriguing. The jewel is obviously different following the viewing angles. This could easily have sucked but it’s rock and well thought out though. The Nordic efficiency I believe.

At the same time, I, as soon as there are screen printing …

Processed with VSCOcam with a6 presetDressedtokill-ulli1Dressedtokill-ulli3Dressedtokill-ulli2Dressedtokill-ulli4Dressedtokill-ulli7Dressedtokill-ulli8
Dressedtokill-ulli6

Photo credit

 

Publicités

Tie and Dye effects

Impossible d’ouvrir le moindre magazine de mode enfant (bon, en même temps, en version papier, y’en a pas 35, y’en a 3 : Milk, Bubble et Doolittle. Auquel s’ajoute le ultra-pointu-tendance-hipster magazine allemand Kid’swear, en anglais et difficilement trouvable en librairie. Mais bon, comme c’est une bible, faudrait pas oublier de le nommer), sans tomber sur une pièce Tie and Dye.
Le Tie and Dye, c’est un effet teint sur pièce. Ca peut faire des rosaces bien kitsh version paréo haïtien ou ça peut faire de subtils dégradés du jaune vif à l’orangé douceâtre. La mode du moment exige la version dégradé subtil, et vertical tant qu’à faire. Effet « j’ai trempé mes chaussettes dans un pot de teinture bleu klein et les pigments ont grignoté la fibre en remontant le long de celle-ci ».
Toutes les marques y sont allées de leur effet Tie and Dye.
Voici un shopping des meilleures pièces du moment :
Tie and Dye effects


Finger in the nose
$110 – fingerinthenose.com

Short Tie Dye
$140 – smallable.com

Été swim
talcboutique.com

Été swim
talcboutique.com

Dip dyed tassel garlands
theminimalist.com.au

ZARA
zara.com

KIDSCASE
kidscase.com

blog
wolfechild.net