Chi Khi Khoi ? La nouvelle marque australienne

Toujours du côté de l’Australie, un vent de nouvelles marques pour enfants souffle. Et voici l’une des dernières nées, urban et cool, Chi Khi. C’est pour les minis (0-2 ans) et les un peu plus grands (2-7 ans). Du noir et blanc, des formes larges et cosy, faciles à mettre et faciles à porter, douces et inspirantes. Les couleurs sont dans la tendance du moment, neutres et unisex. L’été 2015 était déjà bien inspiré, l’hiver qui arrive suit le même chemin.
Voici leur Facebook et toutes les photos ici sont leur propriété.


Still looking in Australia’s direction, a wind is blowing new brands for children. And here one of the last born brand, urban and cool, Chi Khi. That is for minis (0-2) and for slightly older (2-7 years). Black and white, wide and cozy shapes, easy to dress and easy to wear, soft and inspiring. The colors are according the trend of the moment, with neutral and unisex palette. The summer of 2015 was already inspired, and the coming winter follows the same path.
Here is their Facebook and all pictures here are their property.

chikhifw1 chikhifw2 chikhifw3 chikhifw4 chikhifw5chikhi4 chikhi5 chikhi6

Publicités

The Fifth Child

Le prochain CIFF Kids verra quelques nouvelles marques prendre place dans le paysage actuel, et notamment une première déclinaison enfant de la marque danoise « First Aid to the Injured », nommée « The Fifth Child« .
First Aid to the Injured, créée en 2012 par un groupe de passionnés sur le segment du vêtement noir et relax, a décidé de décliner sa mode en enfant. Et ca nous donne quelques pièces bien senties qui laissent présager une future collection plutôt intéressante.
Une bonne raison d’aller faire un tour au salon, qui se tiendra du 3 au 5 février à Copenhague ^^

——————————————————————————————————————

The next CIFF Kids will see some new exciting brands taking place in the current kids fashion landscape, including the first kid’s version of women Danish brand « First Aid to the Injured », named « The Fifth Child« .
First Aid to the Injured, created in 2012 by a group of enthusiasts focused on black and relax garment, decided to decline this spirit in a child mode. And it gives us some cosy and dark pieces that suggest a pretty interesting future collection.
A good reason to show up at the show, taking place from 3rd to 5th of February in Copenhagen ^^

the-fifth-child1 the-fifth-child2 the-fifth-child3 the-fifth-child3a the-fifth-child3bis the-fifth-child4 the-fifth-child5 the-fifth-child6 the-fifth-child7

Tribute

De l’influence directe de David Bowie dans la sphère de la mode enfantine.

—————————————————————————————————

The direct influence of David Bowie in the children’s fashion sphere.

bowie1 bowie2 bowie3 bowie5 bowie6 nixie stardust pe13 bowie9 Little Eleven bowie12 bowie16 bowie17 bowie18 bowie195372038347_d9d735d112_b bowie20 bowie10 bowie11bowie22 Jonas Akerlund

TAO : Launching !

Jusqu’à présent TAO en français, niveau mode enfantine, c’était plutôt Tape A l’Oeil. Depuis peu, c’est aussi une nouvelle marque de la mouvance espagnole assez excitante, à savoir The Animal Observatory. Fondée par l’ancienne DA de Bobo Choses, autant dire pas n’importe qui, on retrouve cet esprit tendance et intemporel avec de petites pièces pointues que j’offrirais volontiers à ma fille.
Une robe molleton oversized qu’on dirait coupée dans un des sweats de son père, une combi-short en éponge moelleuse, un maxi short bleu roi… l’accent est mis ici sur les imprimés, qui ont fait la renommé de Bobo Choses, et sont toujours ici dans un esprit all-over au trait, monochromes, avec typos main.
Bon, c’est pas tout ça, mais soyons à l’affût, le lancement c’était hier !
Liste des points de vente ici.

———————————————————————————————————

In the kids fashion world, so far, TAO in French meant Tape A l’Oeil.
Since recently, it is also a fairly new exciting Spanish brand, named The Animal Observatory. Founded by former DA of Bobo Choses, in other words just THE brand, we can recognize those timeless wit and sharp little pieces that I would merrily offer my daughter.
An oversized fleece robe that seems cut in sweats from her father, a soft sponge combi-shorts, maxi shorts in royal blue … the emphasis here is on all-over prints, which made the famous style of Bobo Choses, and are still here in monochrome all overs, with hand typo spirit.
Well, get ready, the launch was yesterday!
List of outlets here.

the-animal-observatory-kids-collection the-animal-observatory-kids-collection2 the-animal-observatory-kids-collection3 the-animal-observatory-kids-collection4 the-animal-observatory-kids-collection5 the-animal-observatory-kids-collection6 the-animal-observatory-kids-collection7 the-animal-observatory-kids-collection7bis the-animal-observatory-kids-collection8

Kids trend : Urban folk

Le Folk, c’est pas hyper ma came. T’as qu’à voir ce que j’écoute. Même Temples, tout le monde n’en peut plus, mais moi bof. J’aime bien attention, mais c’est juste en marge de mon truc à moi. A la limite. Un peu trop et pas assez, tu vois. Le truc Boho, hippie chic, je fume, je mange des fleurs et de l’alfafa, euh… disons que ça ne me parle pas. Mais comme tout n’est qu’une question de point de vue, et particulièrement en mode, il y a toujours des moyens de détourner la tendance à sa sauce.
Quitte à avoir des rayures zig-zag, autant bien choisir le support et ses couleurs. Ca change tout.

Alors voilà une petite sélection-shopping-mode-folk-du-moment, mais un peu rock, un peu rebelle. Parce que faut pas déconner non plus.

———————————————————————————————–0

I’m not a hudge fan of folk. Nope. Just have a look at what I listen to. Even Temples, everyone get crazy with them but I don’t. Understand me well, I like it though, but it’s just on the fringes of my regular stuff. At the limit. A little too much and a little not enough, you see. The « thing » Boho, hippie chic, I smoke, I eat flowers and alfalfa, uh … well, it does not talk to me. But as it’s all a matter of perspective, especially in fashion, there are always ways to adopt the trend.
Free to have zig-zag stripes, but choose the background and colors. It changes everything.

So here’s a small folk-of-the-moment-fashion-shopping-selection, but a bit rock, a bit rebellious. Because we have to be serious.

 

Urban folkUrban folk par stephanie-dressedtokill sur Polyvore

Quinn and Fox: Messy hair don’t care

Alors jusqu’à encore récemment pour moi, la mode enfantine et les USA, ça faisait un peu 12. Et puis, j’ai commencé à voir passer quelques marques plutôt pas mal, comme dernièrement celle-ci, Quinn & Fox, fondée par un couple de Californie il y a à peine plus d’un an. Le style est top, les coupes sont sobres mais tendance, les couleurs diverses et subtiles et surtout les graphismes… Ah les graphismes, c’est un peu leur fond de commerce à Q&F, et c’est très bien trouvé. Ils font donc travailler des artistes de pays différents, des US mais aussi de Suisse, d’Australie, des UK, d’Ukraine… Ca donne leur nouvelle collection d’ihver, la deuxième, intitulée Capuccinicirkus, avec des prints noirs sur fonds colorés, tendances rock et rebelle (tiens, ça me fait penser à quelqu’un) et des vêtements attractifs qu’on a tout de suite envie d’adopter.
Pas mal.

———————————————————————————————————————————————–

Until yet recently for me, kidswear wasn’t something that belong to the USA, but then I started to discover some pretty good brands, as recently, Quinn & Fox, founded a year ago by a California based couple. The style is great, the shapes are simple but trendy, diverse and subtle colors and the focus on graphics is … Yep, the graphics, just their specialty and it is very well found. They collaborate with artists from different countries, such as USA of course, but also Switzerland, Australia, UK, Ukraine … Their brand new second collection, entitled Capuccinicirkus, is with black prints on colored backgrounds, rock and rebellious (hey, it reminds me of something), making attractive clothes that we immediately want to adopt.
Not bad.

Dressedtokill-quinnandfox1 Dressedtokill-quinnandfox2 Dressedtokill-quinnandfox3 Dressedtokill-quinnandfox4 Dressedtokill-quinnandfox5 Dressedtokill-quinnandfox6 Dressedtokill-quinnandfox7

Fashion alert : Alexander Wang pour HM

Bon, Alexounet Wang pour les intimes, c’est le petit génie de la mode new yorkaise*. DA de Balenciaga à 29 ans, ça calme. Après s’être payé le luxe d’arrêter ses études à la Parsons School de NYC pour être le bras droit de Marc Jacobs et avoir lancé sa propre marque à… 22 ans. Normal. Et bien moi, je suis dans le ventre mou de la masse grandissante de fans hystériques de l’homme car tout ce qu’il fait est juste… inspiré. Pile ma came, bien rock, bien noir, bien pointu. Et voilà-t-y pas que 10 ans après la première collection capsule lancée par H&M en partenariat avec Karl Lagerfeld, c’est à son tour de prendre la relève, après Stella McCartney, Lanvin, Versace, MMM et notre Isabel Marant (mais c’était moche). J’ai fait mon petit shopping Polyvore. Et vous ?

* et je ne parle pas de sa nièce adorable, Aila, petite icône mode en version kids.

——————————————————————————————————————————————————-

Wall, Alexander Wang is THE little gious of the fashion world up here. Balenciaga’s Artistic Director at the age of 29, impressive.

Alexander WANG pour H&M
dressedtokill-alexanderwang2
dressedtokill-alexanderwang1

Pour des parents cool : Diapers and Milk

(Scroll down for english)

J’aime bien penser parfois que NO KIDDING ait pu faire des petits. En tous cas, il m’est arrivé qu’une marque ou une autre me dise s’être inspirée de mon univers à un moment, tant il est vrai que ce n’était pas encore un style très développé en 2007, l’année où j’ai commencé les sarouels pour petits, le noir, le gris chiné et les motifs graphiques. « Un peu rock, un peu rebelle mais pas trop ». Depuis, je découvre régulièrement de nouvelles marques qui me semblent dans la veine de ce que je ferais aujourd’hui si j’avais continué NK. (Pour info, et pour les curieux, la marque m’appartenant toujours et la sarouel BOX étant déposée, il n’est pas dit que je ne reprenne pas un jour. Enfin bref, c’est une autre histoire)
Toujours est-il que je viens de mettre la main sur cette jolie marque de leggings bios et 100% made in France qu’est Diapers & Milk.
C’est concerné (sérigraphies à l’eau non toxiques, coton bios certifiés GOTS), graphique, attractif, ludique et ça ira très bien avec les petits t-shirts unis gris chinés de ma fille (en vente ici).
Ca vous plaît ?

————————————————————————————————————————————————————————————

Sometimes i fancy that NO KIDDING has been emulated. Fact is it’s happened that some brand told me having been inspired by my universe, as it is true that using black and mottled grey colors, sarouals for kids and graphics patterns wasn’t very common in 2007 in the kidswear’s world. Since then, i’m regularly discovering brand new offers in the vein of what I would do now if I had continued NK. (FYI, and for the curious, i still own the brand and the Saroual BOX is still filed, so it is not said that I did not restart one day. Anyway, that’s another story)
Still, I have to get your hands on this beautiful organic and 100% Made in France leggings brand that is Diapers & Milk.
It is concerned (silkscreen nontoxic water, GOTS certified organic cotton), graphic, interesting, fun and it will go very well with the small mottled grey t-shirts of my daughter (available here).
What do you think ?

Dressedtokill-diapers&milk1

Dressedtokill-diapers&milk2

Dressedtokill-diapers&milk3

Dressedtokill-diapers&milk4

Dressedtokill-diapers&milk5

Dressedtokill-diapers&milk6

Kitshissime et trendy : Happy Socks by David LaChapelle

En voilà un qu’on ne présente plus, le roi du kitsh-over-realistic-with-social-message-photography, j’ai nommé David LaChapelle. Perso, j’ai découvert la bête à la fin des années 90, déjà plus de 15 ans après ses débuts. Il est brillant, drôle et prolifique. J’ai notamment le souvenir d’une de ses expositions en 2009, à la Monnaie de Paris, qui fait partie d’une de celles qui me restent vraiment gravées dans la tête. Des grands formats baroques et percutants, plein de petits détails et toujours un message fort.
Bref.
Ca faisait longtemps que je n’avais pas entendu parler de lui et, voilà-t-y pas que je tombe sur cette nouvelle campagne de la marque de chaussettes unisexes Happy Socks. Et alors c’est une grande idée qu’a eu là cette jeune marque suédoise parce que bon, hein, les chaussettes… comment dire… pas facile à vendre. Et là, bon… comment dire… elles sont mises en valeur !

dressedtokill-DavidLaChapelle1

dressedtokill-DavidLaChapelle1bis

dressedtokill-DavidLaChapelle2

dressedtokill-DavidLaChapelle3

dressedtokill-DavidLaChapelle4

dressedtokill-DavidLaChapelle5

dressedtokill-DavidLaChapelle6

Mini-humans in the street : Humans of New York

Vous connaissez Humans of New york ? Un petit malin, Brandon Stanton, sorte de version mainstream du sartorialist, a lancé ce blog de photos/portraits en 2010 et, depuis, tellement que ça marche bien, passe ses journées à prendre des gens en photos en sillonnant NYC dans tous les sens.

Sale vie.

Avec un terrain de jeu comme cette ville bouillonnante, c’est tout un pan du monde moderne, multi-culturel et multi-ethnic que l’on voit passer au travers de ses photos. Un témoignage laborieux et quotidien de l’humanité actuelle.
Et une formidable vitrine pour la « micro-fashion » comme il se plaît à la dénommer, la mode enfantine.

Le facebook (et ses 1 millions 150 milles followers, gloups) est .

dressedtokill-humansofnyc0

dressedtokill-humansofnyc00

dressedtokill-humansofnyc000

dressedtokill-humansofnyc1

dressedtokill-humansofnyc2

 

dressedtokill-humansofnyc3

 

dressedtokill-humansofnyc4

 

dressedtokill-humansofnyc5

 

dressedtokill-humansofnyc6