L’hiver est là : W14 American Outfitters

Bon alors, je faisais ma veille habituelle sur le net, un tour d’horizon des nouvelles collections d’hiver récemment installées, notamment dans le but avoué de relancer une certaine marque-mais-on-en-parlera-plus-tard… Et voilà que je tombe sur la dernière collection enfant d’American Outfitters, qui. Est. Canon.
J’ai toujours plutôt aimé Ao, mais là ils ont mis pile dans ce qu’il faut, ce dont on a envie, ce qui va nous faire stopper net. Ca part dans plein de directions différentes (carreaux, denim, aquarelle, liberty) et pourtant le tout est ultra cohérent. Chaque direction est bonne, donne envie et répond aux autres. Le photoshoot est précis et pointu. Les petits gamins sont beaux. Les fringues sont coupées justes. Bref je suis fan.

Et mon Pinterest peut en témoigner.

——————————————————————————————————————————————————-

Okay then, I was doing my usual watch on the net, a new winter collections recently launched overview, especially with the avowed objective of re-launching a certain brand (i’m not kidding but we’ll talk later) .. . and then I came across the latest kids collection of American Outfitters wich. Is. Perfect.
I always rather liked Ao, but this… This is a hit. Smack bang in the zeitgeist, exactly what will make us stop dead. That goes in lots of different directions (plaid checks, denim, watercolor, liberty) and yet the whole thing is ultra consistent. Each direction is good and meets the other. The photoshoot is precise and sharp. The little kids are beautiful. The clothes cuts are heavenly shaped. In short I’m a fan.

And my Pinterest can attest.

Dressedtokill-americanoutfitters1 Dressedtokill-americanoutfitters2 Dressedtokill-americanoutfitters3 Dressedtokill-americanoutfitters4 Dressedtokill-americanoutfitters5 Dressedtokill-americanoutfitters6 Dressedtokill-americanoutfitters7 Dressedtokill-americanoutfitters8 Dressedtokill-americanoutfitters9

Flat 2D jewellery: Uli

Niveau marques qui ont du talent, je dois avouer que je n’ai pas repéré grand chose au Who’s Next cette saison. Peut-être que c’était moi qui n’étais pas dans un bon jour, mais j’ai parcouru les allées en papotant, ce que je fais toujours depuis 15 ans, et cette fois ci je n’ai pas été particulièrement attirée. Sauf par ce petit bijou néerlandais pour lequel j’ai quand même pris le temps de m’arrêter prendre une photo et un catalogue. J’aurais bien discuté avec la créatrice mais elle était prise d’assaut, et je le comprends.

Donc le concept, dont je suis fan, c’est de faire des bijoux textiles en 2D. Uli propose de ramèner le collier ou le bracelet sur une surface plane, souple puisqu’en tissu, elle même sérigraphiée d’un bijou. Le rendu est top, hyper réaliste et intriguant. Suivant les angles de vue on n’a évidemment pas affaire au même bijou. C’aurait facilement pu être bien naze mais là, c’est rock et bien pensé. L’efficacité nordique quoi.

En même temps, moi, dès qu’il y a de la sérigraphie…

——————————————————————————————-

Regarding brands that have talent, I must confess that I have not spotted much this season in Who’s Next. Maybe it was me that was not in a good day but I browsed the aisles chatting, what I always do since 15 years, and this time I was not particularly attracted. Except this little Dutch find, for which I still took the time to stop and take a photo catalog. I would have talked with the designer but she was storming, and I understand.

So i’m big fan of the concept, wich is to make 2D textile jewelery. Uli proposes to reduce the necklace or bracelet on a flat soft tissue surface, itself silkscreened with a gem. The top is made​​, hyper realistic and intriguing. The jewel is obviously different following the viewing angles. This could easily have sucked but it’s rock and well thought out though. The Nordic efficiency I believe.

At the same time, I, as soon as there are screen printing …

Processed with VSCOcam with a6 presetDressedtokill-ulli1Dressedtokill-ulli3Dressedtokill-ulli2Dressedtokill-ulli4Dressedtokill-ulli7Dressedtokill-ulli8
Dressedtokill-ulli6

Photo credit

 

Let’s do it the british way : Noa + Micah

Bon alors dans ma tête, la mode enfantine et les UK ça fait, comment dire, 25. A part quelques rares exceptions, comme No Added Sugar ou Caramel Baby & Child, j’ai rarement été transportée par une marque outre-manche. Et puis je suis tombée sur cette série de photos pour l’été 14, créditée Emma Tunbridge pour une toute nouvelle boutique en ligne qui vient tout juste de nous arriver, Noa + Micah. Bon alors ce n’est pas une nouvelle marque, mais une nouvelle sélection, plutôt bien sentie et bien amenée et qui moi, me correspond bien. Il y a quelques pièces que j’ai déjà repérées pour Edie-Lise.
Et alors la série photo, je ne sais pas vous, mais moi je suis fan.

———————————————————————————————————————————————————————————————-

Well, in my opinion, UK and kids fashion aren’t matching up so clearly. Beside few exceptions, such as No Added Sugar or Caramel Baby & Child, I’ve barely been excited by a kid’s fashion brand from across the Channel. And then I came across this Summer 14 photo shoot, on credit to Emma Tunbridge for a brand new online shop called Noa + Micah. Ok this is not a new brand but still a fresh rather well thought selection, which suits me quite well. I’ve already noticed some interesting pieces for Edie-Lise.
And the photo shoot, don’t know for you, but i’m a hudge fan.

dressedtokill-Noa + Micah1 dressedtokill-Noa + Micah2 dressedtokill-Noa + Micah3 dressedtokill-Noa + Micah4 dressedtokill-Noa + Micah5 dressedtokill-Noa + Micah6 dressedtokill-Noa + Micah7

Fashion alert : Alexander Wang pour HM

Bon, Alexounet Wang pour les intimes, c’est le petit génie de la mode new yorkaise*. DA de Balenciaga à 29 ans, ça calme. Après s’être payé le luxe d’arrêter ses études à la Parsons School de NYC pour être le bras droit de Marc Jacobs et avoir lancé sa propre marque à… 22 ans. Normal. Et bien moi, je suis dans le ventre mou de la masse grandissante de fans hystériques de l’homme car tout ce qu’il fait est juste… inspiré. Pile ma came, bien rock, bien noir, bien pointu. Et voilà-t-y pas que 10 ans après la première collection capsule lancée par H&M en partenariat avec Karl Lagerfeld, c’est à son tour de prendre la relève, après Stella McCartney, Lanvin, Versace, MMM et notre Isabel Marant (mais c’était moche). J’ai fait mon petit shopping Polyvore. Et vous ?

* et je ne parle pas de sa nièce adorable, Aila, petite icône mode en version kids.

——————————————————————————————————————————————————-

Wall, Alexander Wang is THE little gious of the fashion world up here. Balenciaga’s Artistic Director at the age of 29, impressive.

Alexander WANG pour H&M
dressedtokill-alexanderwang2
dressedtokill-alexanderwang1

You stole my heart : Lyndie Dourthe

Néo-gothico-passé-romantique, j’aime bien le travail de Lyndie Dourthe que j’ai découvert récemment. On partage la même formation et le même background, à savoir Design Textile à Olivier de Serres / Duperré. Marrant de voir à quoi ce même chemin peut mener. Autant je suis dans les grandes largeurs et sur une ligne d’horizon qui traverse tous les domaines, autant Lyndie est précise, précieuse et minuscule dans son cabinet de curiosité sous cloche en verre. Mais le concept, l’univers est là, toujours.
J’ai eu du mal à réaliser que ce sont des bijoux, pour moi ce sont des dessins en 3D, des histoires, des petits objets curieux, uniques et révélateurs. Son petit bijou-coeur (dernière photo), il me le faut absolument.
Lyndie Dourthe – membre du collectif Rouge Manufacture – présentera son travail les 5 et 6 avril prochain à l’occasion des JEMA (Journées Européennes des Métiers d’Art).

—————————————————————————————————————————————–

In an old-gothico-past-romantic way, i really enjoy Lyndie Dourthe’s work that i’ve discovered recently. We both have the same back ground, same studies, Textile Design diploma from both famous Olivier de Serres and Duperré Paris Art schools. Funny to see how different can be the course, even with the same starting point. As much as i am on a horizon line that crosses all areas, as much as Lyndie is precise, precious and tiny inside her curiosity cabinet under glass bell. But the concept, the universe is there, always.
I struggled to realize that they were jewels, for me they are 3D drawings, stories, small curious objects, unique and revealing. Its gem-heart (last photo), I absolutely need it.
Lyndie Dourthe – member of the group Red Manufacture – will present their work on 5 and 6 April on the occasion of JEMA (European Days of Crafts).

Dressedtokill-Lyndie-Dourthe2

Dressedtokill-Lyndie-Dourthe3

Dressedtokill-Lyndie-Dourthe4

Dressedtokill-Lyndie-Dourthe5

Dressedtokill-Lyndie-Dourthe6

Dressedtokill-Lyndie-Dourthe6bis

Dressedtokill-Lyndie-Dourthe6ter

Dressedtokill-Lyndie-Dourthe7

Pour des parents cool : Diapers and Milk

(Scroll down for english)

J’aime bien penser parfois que NO KIDDING ait pu faire des petits. En tous cas, il m’est arrivé qu’une marque ou une autre me dise s’être inspirée de mon univers à un moment, tant il est vrai que ce n’était pas encore un style très développé en 2007, l’année où j’ai commencé les sarouels pour petits, le noir, le gris chiné et les motifs graphiques. « Un peu rock, un peu rebelle mais pas trop ». Depuis, je découvre régulièrement de nouvelles marques qui me semblent dans la veine de ce que je ferais aujourd’hui si j’avais continué NK. (Pour info, et pour les curieux, la marque m’appartenant toujours et la sarouel BOX étant déposée, il n’est pas dit que je ne reprenne pas un jour. Enfin bref, c’est une autre histoire)
Toujours est-il que je viens de mettre la main sur cette jolie marque de leggings bios et 100% made in France qu’est Diapers & Milk.
C’est concerné (sérigraphies à l’eau non toxiques, coton bios certifiés GOTS), graphique, attractif, ludique et ça ira très bien avec les petits t-shirts unis gris chinés de ma fille (en vente ici).
Ca vous plaît ?

————————————————————————————————————————————————————————————

Sometimes i fancy that NO KIDDING has been emulated. Fact is it’s happened that some brand told me having been inspired by my universe, as it is true that using black and mottled grey colors, sarouals for kids and graphics patterns wasn’t very common in 2007 in the kidswear’s world. Since then, i’m regularly discovering brand new offers in the vein of what I would do now if I had continued NK. (FYI, and for the curious, i still own the brand and the Saroual BOX is still filed, so it is not said that I did not restart one day. Anyway, that’s another story)
Still, I have to get your hands on this beautiful organic and 100% Made in France leggings brand that is Diapers & Milk.
It is concerned (silkscreen nontoxic water, GOTS certified organic cotton), graphic, interesting, fun and it will go very well with the small mottled grey t-shirts of my daughter (available here).
What do you think ?

Dressedtokill-diapers&milk1

Dressedtokill-diapers&milk2

Dressedtokill-diapers&milk3

Dressedtokill-diapers&milk4

Dressedtokill-diapers&milk5

Dressedtokill-diapers&milk6

Kitshissime et trendy : Happy Socks by David LaChapelle

En voilà un qu’on ne présente plus, le roi du kitsh-over-realistic-with-social-message-photography, j’ai nommé David LaChapelle. Perso, j’ai découvert la bête à la fin des années 90, déjà plus de 15 ans après ses débuts. Il est brillant, drôle et prolifique. J’ai notamment le souvenir d’une de ses expositions en 2009, à la Monnaie de Paris, qui fait partie d’une de celles qui me restent vraiment gravées dans la tête. Des grands formats baroques et percutants, plein de petits détails et toujours un message fort.
Bref.
Ca faisait longtemps que je n’avais pas entendu parler de lui et, voilà-t-y pas que je tombe sur cette nouvelle campagne de la marque de chaussettes unisexes Happy Socks. Et alors c’est une grande idée qu’a eu là cette jeune marque suédoise parce que bon, hein, les chaussettes… comment dire… pas facile à vendre. Et là, bon… comment dire… elles sont mises en valeur !

dressedtokill-DavidLaChapelle1

dressedtokill-DavidLaChapelle1bis

dressedtokill-DavidLaChapelle2

dressedtokill-DavidLaChapelle3

dressedtokill-DavidLaChapelle4

dressedtokill-DavidLaChapelle5

dressedtokill-DavidLaChapelle6

Que se passe-t-il en Pologne ? : Nosweet

Est-ce que la Pologne deviendrait le nouvel eldorado de la mode enfantine ??
Boutique en ligne, en dur, magazines et autres agents, ouvrez bien vos yeux. Après la marque Kids on the moon et le studio créatif Pink Wings, déjà pas mal excitantes, voici Nosweet.
Encore une marque pour les petits loups, avec une esthétique qui me plaît, plutôt unisexe, uniquement maille, bio etc, etc, etc… Rien à envier au top du top français, belge ou hollandais. Il y a fort à parier qu’on va les retrouver très bientôt dans les meilleurs e-shops de la toile. En plus, pour avoir démarché un peu la Pologne, je sais que ces marques peuvent s’appuyer sur des usines performantes et compétitives dans le pays même, ce qui les place certainement avantageusement en termes de prix et de rapidité (c’était la minute pragmatique du jour). En terme de style sinon, du gris chiné, du noir, des coloris softs, et on retrouve les petites bêtes du moment, à savoir des cafards, comme chez New Generals. Bref, tout bon.

Et vous, ça vous plaît ?

dressedtokill-nosweet1

dressedtokill-nosweet2

dressedtokill-nosweet3

dressedtokill-nosweet4

dressedtokill-nosweet5

dressedtokill-nosweet6

dressedtokill-nosweet7

dressedtokill-nosweet8

dressedtokill-nosweet9

dressedtokill-nosweet10

dressedtokill-nosweet11

Le buzz du jour : Isabel Marant x H&M x Kids

Bon, il y a peu de chances pour que vous ne le sachiez pas déjà mais, aujourd’hui, a lieu la sortie de la collection capsule d’Isabel Marant pour H&M. Et, je vous le donne dans le mille, y a même des pièces pour les kids. Petit tour d’horizon.

(Bon, c’est pour info hein, parce que moi perso, j’aime pas trop…)

dressedtokill-isabelmaranthetmkids1

dressedtokill-isabelmaranthetmkids3

dressedtokill-isabelmaranthetmkids4

dressedtokill-isabelmaranthetmkids5

dressedtokill-isabelmaranthetmkids6