Chi Khi Khoi ? La nouvelle marque australienne

Toujours du côté de l’Australie, un vent de nouvelles marques pour enfants souffle. Et voici l’une des dernières nées, urban et cool, Chi Khi. C’est pour les minis (0-2 ans) et les un peu plus grands (2-7 ans). Du noir et blanc, des formes larges et cosy, faciles à mettre et faciles à porter, douces et inspirantes. Les couleurs sont dans la tendance du moment, neutres et unisex. L’été 2015 était déjà bien inspiré, l’hiver qui arrive suit le même chemin.
Voici leur Facebook et toutes les photos ici sont leur propriété.


Still looking in Australia’s direction, a wind is blowing new brands for children. And here one of the last born brand, urban and cool, Chi Khi. That is for minis (0-2) and for slightly older (2-7 years). Black and white, wide and cozy shapes, easy to dress and easy to wear, soft and inspiring. The colors are according the trend of the moment, with neutral and unisex palette. The summer of 2015 was already inspired, and the coming winter follows the same path.
Here is their Facebook and all pictures here are their property.

chikhifw1 chikhifw2 chikhifw3 chikhifw4 chikhifw5chikhi4 chikhi5 chikhi6

The Fifth Child

Le prochain CIFF Kids verra quelques nouvelles marques prendre place dans le paysage actuel, et notamment une première déclinaison enfant de la marque danoise « First Aid to the Injured », nommée « The Fifth Child« .
First Aid to the Injured, créée en 2012 par un groupe de passionnés sur le segment du vêtement noir et relax, a décidé de décliner sa mode en enfant. Et ca nous donne quelques pièces bien senties qui laissent présager une future collection plutôt intéressante.
Une bonne raison d’aller faire un tour au salon, qui se tiendra du 3 au 5 février à Copenhague ^^

——————————————————————————————————————

The next CIFF Kids will see some new exciting brands taking place in the current kids fashion landscape, including the first kid’s version of women Danish brand « First Aid to the Injured », named « The Fifth Child« .
First Aid to the Injured, created in 2012 by a group of enthusiasts focused on black and relax garment, decided to decline this spirit in a child mode. And it gives us some cosy and dark pieces that suggest a pretty interesting future collection.
A good reason to show up at the show, taking place from 3rd to 5th of February in Copenhagen ^^

the-fifth-child1 the-fifth-child2 the-fifth-child3 the-fifth-child3a the-fifth-child3bis the-fifth-child4 the-fifth-child5 the-fifth-child6 the-fifth-child7

Miss Ruby Tuesday: brand new kids brand

Une nouvelle ligne enfant vient de voir le jour aux Pays Bas, assez dans la mouvance scandinave mais version rock, noir et blanc et pas trop AOP multicos habituels. Il s’agit de la déclinaison enfant d’une marque femme installée depuis 3 ans, Miss Ruby Tuesday. Une référence aux Stones ne pouvait pas me laisser de marbre. Bon, c’est pas encore Imps & Elfs, MA marque néerlandaise phare ever, mais j’aime l’esprit posé et iconic de leur collection. Un choix précis, des jerseys, des sweats lavés (on adore ça pour nous aussi) et des t-shirts en lin. Hop, voilà, pas plus. Un ou deux imprimés bien sentis et c’est bon, je me refais le vestiaire d’Edie-Lise.
Vous aimez ?

————————————————————————————————————-

A new kidswear brand has just emerged in the Netherlands, quite in the Scandinavian spirit but twisted with a kind of rock, black and white and with not too usual multicolored AOP. This is the children line declination of a women fashion brand launched 3 years ago, Miss Ruby Tuesday. A reference to the Stones could not leave me cold. Well, it’s not Imps & Elfs yet, MY Dutch flagship brand ever, but I like the iconic spirit of their collection. A precise choice, mix of jerseys, washed sweats (we love it for us too) and 100% linen T-shirts. Hop, just that. One or two well-chosen prints and nothing else. I think about rebooting Edie-Lise’s wardrobe.
Do you like it?

Dressedtokill-missrubytuesday1 Dressedtokill-missrubytuesday2 Dressedtokill-missrubytuesday3 Dressedtokill-missrubytuesday4 Dressedtokill-missrubytuesday5 Dressedtokill-missrubytuesday6 Dressedtokill-missrubytuesday7 Dressedtokill-missrubytuesday8

Kids trend : Urban folk

Le Folk, c’est pas hyper ma came. T’as qu’à voir ce que j’écoute. Même Temples, tout le monde n’en peut plus, mais moi bof. J’aime bien attention, mais c’est juste en marge de mon truc à moi. A la limite. Un peu trop et pas assez, tu vois. Le truc Boho, hippie chic, je fume, je mange des fleurs et de l’alfafa, euh… disons que ça ne me parle pas. Mais comme tout n’est qu’une question de point de vue, et particulièrement en mode, il y a toujours des moyens de détourner la tendance à sa sauce.
Quitte à avoir des rayures zig-zag, autant bien choisir le support et ses couleurs. Ca change tout.

Alors voilà une petite sélection-shopping-mode-folk-du-moment, mais un peu rock, un peu rebelle. Parce que faut pas déconner non plus.

———————————————————————————————–0

I’m not a hudge fan of folk. Nope. Just have a look at what I listen to. Even Temples, everyone get crazy with them but I don’t. Understand me well, I like it though, but it’s just on the fringes of my regular stuff. At the limit. A little too much and a little not enough, you see. The « thing » Boho, hippie chic, I smoke, I eat flowers and alfalfa, uh … well, it does not talk to me. But as it’s all a matter of perspective, especially in fashion, there are always ways to adopt the trend.
Free to have zig-zag stripes, but choose the background and colors. It changes everything.

So here’s a small folk-of-the-moment-fashion-shopping-selection, but a bit rock, a bit rebellious. Because we have to be serious.

 

Urban folkUrban folk par stephanie-dressedtokill sur Polyvore

Quinn and Fox: Messy hair don’t care

Alors jusqu’à encore récemment pour moi, la mode enfantine et les USA, ça faisait un peu 12. Et puis, j’ai commencé à voir passer quelques marques plutôt pas mal, comme dernièrement celle-ci, Quinn & Fox, fondée par un couple de Californie il y a à peine plus d’un an. Le style est top, les coupes sont sobres mais tendance, les couleurs diverses et subtiles et surtout les graphismes… Ah les graphismes, c’est un peu leur fond de commerce à Q&F, et c’est très bien trouvé. Ils font donc travailler des artistes de pays différents, des US mais aussi de Suisse, d’Australie, des UK, d’Ukraine… Ca donne leur nouvelle collection d’ihver, la deuxième, intitulée Capuccinicirkus, avec des prints noirs sur fonds colorés, tendances rock et rebelle (tiens, ça me fait penser à quelqu’un) et des vêtements attractifs qu’on a tout de suite envie d’adopter.
Pas mal.

———————————————————————————————————————————————–

Until yet recently for me, kidswear wasn’t something that belong to the USA, but then I started to discover some pretty good brands, as recently, Quinn & Fox, founded a year ago by a California based couple. The style is great, the shapes are simple but trendy, diverse and subtle colors and the focus on graphics is … Yep, the graphics, just their specialty and it is very well found. They collaborate with artists from different countries, such as USA of course, but also Switzerland, Australia, UK, Ukraine … Their brand new second collection, entitled Capuccinicirkus, is with black prints on colored backgrounds, rock and rebellious (hey, it reminds me of something), making attractive clothes that we immediately want to adopt.
Not bad.

Dressedtokill-quinnandfox1 Dressedtokill-quinnandfox2 Dressedtokill-quinnandfox3 Dressedtokill-quinnandfox4 Dressedtokill-quinnandfox5 Dressedtokill-quinnandfox6 Dressedtokill-quinnandfox7

New brand in town : Sketcharound

A l’heure des selfies et autres joyeusetés photographiques auxquelles je succombe moi aussi bien volontiers, je me suis arrêtée sur ces images mettant en scène une toute nouvelle marque Hong-Kongaise (fondée l’année dernière) que j’ai découverte par la même occasion, à savoir Sketcharound. C’est la photographe Hong-Kongaise Miss Bean qui est à l’origine des images et j’aime assez bien cette marque parfaitement dans son style asiatique, toute en coupes, et détails, et noir, et blanc et matières raffinées. On y retrouve des thèmes chers aux pays du soleil levant, comme les formes dans un esprit Tayloring unisexe tout en pureté et la simplicité fonctionnelle et élégante de l’intemporalité (pfff… ouais). Bref, c’est très asiatique de bonne qualité, donc hors de prix, donc fashion, donc pointu, donc parfait pour cette série-photo-concept.

—————————————————————————————————–

In those selfies and other photographic joyousness times, wich i succumb willingly, I stopped on these pictures featuring a brand new Hong Kong based fashion label (founded last year) that I discovered at the same time, namely Sketcharound.  It is Miss Bean, photographer from HK, wich instigated the seria and I love this brand pretty much, as it’s perfectly in his Asian style, in all studied shapes, and details, and black and white and refined materials.  It includes some of the most famous themes dear to the countries of the rising sun, as unisex tayloring shapes with all the functional purity and elegant simplicity of timelessness (pfff. .. yeah). Briefly, it is very high quality Asian, then so expensive, then so fashion, then so trendy, then perfect for this conceptual photoshoot.

dressedtokill-thro1

dressedtokill-thro2

dressedtokill-thro3

dressedtokill-thro4

dressedtokill-thro5

dressedtokill-thro6

dressedtokill-thro7

dressedtokill-thro8

I belong to this : Derek Ridgers and the London youth

Pour continuer dans mon petit revival punk de la semaine, ce photographe de la première heure du monde de la musique et de la street culture depuis déjà plus de 30 ans, Derek Ridgers.
Il vient de sortir un livre recensant ses portraits les plus forts de la jeunesse londonienne entre 78 et 87, période faste s’il en est en terme d’originalité, face à cette tendance actuelle du normcore, qui veut voir tout le monde se fondre dans la masse plutôt que d’espérer en sortir.
Son livre précédent, c’était Ibiza avant les Guetta et des photos de l’île avant l’ère des ecstas et du Pacha, de l’Amnésia ou du Privilège, lorsque les premiers clubs à ciel ouvert tendance berlinoise mais ensoleillés des années 2000 sont apparus. Il a aussi photographié Johnny Depp, James Brown, Tony Blair, Vivien Westwood… Le monsieur a donc un certain background.
Et il est vrai que ses nouvelles images sont captivantes et nous replongent dans un temps où Londres appartenait à sa jeunesse, fière et révoltée, avec son univers qui lui confère aujourd’hui sa culture unique. Cette culture underground, c’est la mienne. Je viens du Londres de ces années là.

———————————————————————————————————-

To continue in my little punk revival of the week, this early photographer of music and street culture during the past 30 years , Derek Ridgers .
He has just released a book bringing together its most relevant portraits of the London youth between 78 and 87 , good times if any in terms of originality , regarding this new trend normcore predicated on the desire to fit in rather than stand out.
His previous book was Ibiza before the Guetta with pictures of the island before the era of ecstas and Pasha & co. At this time, in a sunny 2000s Berlin way, there were the firts dancing under the sky clubs. He also photographed Johnny Depp, James Brown, Tony Blair, Vivien Westwood … The gentleman thus has a certain background.
And truth is that his new released is captivating, diving us back into a time when London belonged to its youth, both proud and rebellious, giving it its own underground universe, wich is mine. I belong to the London of those years.

dressedtokill-derek-ridgers0

dressedtokill-derek-ridgers1

dressedtokill-derek-ridgers2

dressedtokill-derek-ridgers3

 

dressedtokill-derek-ridgers5

Richard and friend at the Dayglo Ball, Heaven 1984.

dressedtokill-derek-ridgers7

Yes : Reflektor d’Arcade Fire

Alors, en 2004, on n’en pouvait tous plus avec Funeral qui explosa les ventes du label Merge. Neon Bible, en revanche, hormis un site web promo assez magique, m’avait laissé un goût amer dans la bouche. Ou plutôt dans l’oreille. The Suburbs… ouais.

Mais là, c’est bon ! Premier et dernier extrait en date du prochain album que, du coup on n’en peut plus d’attendre, un petit bijou, un morceau qui rentre dans la tête et n’en sort plus. Punaise, c’est bon !
Je sais pas vous, mais moi ca faisait un bail qu’un morceau ne m’avait pas tapé dans l’oreille comme ça.
En plus produit par James Murphy avec David Bowie en backing vocals vers la fin… stop n’en jetez plus.

Arcade Fire, ils s’en fichent. Ils s’en sont toujours fichu. Ca plaît, ca plaît pas, le cadet de leur souci on dirait.

Moi, après avoir tracké sur Ebay leur 45T « Poupée de cire, Poupée de son » / « reprise de Joy Div par LCD Soundsystem (No Love Lost, un, si ce n’est LE meilleur morceau de Joy Division) », j’attends avec impatience le nouveau petit bijou qui viendra garnir ma platine dès le jour de sa sortie. For sure.
(Le 29 octobre 2013)

Pas un hipster mais un bucheron – Bad Taste Factory

Je suis tombée sur ce t-shirt et je l’ai voulu tout de suite. Sauf qu’on ne me la fait pas, un bûcheron (lamberjack), c’est aussi vachement hipster.
Ah ah. Voire même swag parfois. Attends…
Alors si tu veux être comme Ryan (si t’es un mec) ou, mieux, si toi aussi tu veux ton Ryan (si t’es une nana), mets-toi au bûcheronnisme.

Et suis le Tumblr spécial bûcherons .

Et achète ton t-shirt du jour ici.

Et amuse-toi avec le Facebook de cette, donc, nouvelle marque lyonnaise ici.

dressedtokill-badtastefactory1

dressedtokill-badtastefactory2

dressedtokill-badtastefactory3

 

Premier regard… sur une chaise !

dressedtokill-premierregard5

Hélène et Julien se rencontrent sur les bancs de leur école d’architecture à Strasbourg en 2011. De leur collaboration naît un blog, avec un univers bien personnel, tout doux et plutôt enfantin. Depuis, les projets s’accumulent et ils viennent récemment d’avoir la chance d’éditer cette jolie petite famille de chaises, les Lunatiques, avec l’aide des Compagnons du Devoir.

Un tabouret, une chaise pour enfant, un banc, une chaise et un fauteuil. 5 éléments ludiques d’une même série en métal noir.
Chacun a son nom et son caractère, lequel préférez-vous ?
En ce qui me concerne, vues les préoccupations du moment à la maison, je choisis la Baladeuse !

dressedtokill-premierregard1

dressedtokill-premierregard2

dressedtokill-premierregard3

dressedtokill-premierregard4