Child-style icons

Lorsqu’on traine souvent sur le net, genre sur Pinterest par exemple, genre pendant la sieste d’une petite fille d’1 an et demi par exemple, et qu’on veille la mode enfantine par un autre exemple, on voit souvent passer les même têtes. De petits mannequins, souvent avec une touche incroyable (je suis, pour ma part, tombée amoureuse de la nièce d’Alexander Wang, Alia) et qui se prêtent au jeu du show-off avec un visible plaisir.
On peut déplorer la chose, mais il est évident qu’à partir du moment où la mode enfantine se développe, il allait falloir trouver des faire-valoir associés. Et nous voici, nous tous autant que nous sommes, créant les futures Lindsay Lohan et Kim Kardashian… Gloups.

Vous avez le choix entre, donc, Alia, mais aussi le plus jeune fashion star de la blogosphère internationale (et notamment d’Instagram) Alonso Mateo, ainsi que Arlo, Hudson Kroening (le fils du mannequin star de Karl Lagerfeld lorsqu’il avait 3 ans) ou encore Suri Cruise et Shiloh Jolie-Pitt.

Des pronostics ?

Moi je dis Mateo. Parce que, ce qui est vraiment particulier avec lui, c’est que ses parents ne sont pas connus et qu’il est vraiment un pur produit des réseaux sociaux. Un phénomène swag instinctif et encensé. Le garçon a ça dans le sang, jugez plutôt (5 ans le gamin… et déjà adepte de la duck face…) :

dressedtokill-childalonsomateo1

dressedtokill-childalonsomateo4

dressedtokill-childalonsomateo2

dressedtokill-childalonsomateo3

dressedtokill-childalonsomateo7

dressedtokill-childalonsomateo8

SONY DSC

dressedtokill-childalonsomateo5

Publicités

Is he God ? Kanye West / Yeezus – l’album du mois

Ok, les Beatles l’ont fait avant lui avec leur album blanc. On peut d’ailleurs y voir un hommage. Ok, chez les rappeurs Mos Def l’a aussi fait avant lui avec son album « Tru3 Magic » vendu dans un boitier crystal sans livret, sans rien. Mais le dernier album de Mr Kim Kardashian, vendu comme un CD vierge et juste une bande de propreté orange, et qu’on aurait pu encore classer dans la série d’un énième projet commercial bien balourd des basses et des bE-Achs qui check leur booty, m’a quand même bien attrapée par surprise. Et ce même mec, assez pervers, prétend être Dieu à longueur de l’album, histoire de nous inviter à lui taper dessus.
Pourtant, il semblerait que je ne sois pas la seule à avoir apprécié, pour preuve cette belle critique de Lou Reed qui parle sincèrement de son admiration pour cet album qui, apparemment, l’a ému aux larmes. Je n’irai pas jusque là. Mais quand même.
Je me suis prise à repasser en boucle le morceau « Hold My Liquor » (hum. Classe).
Dingue.

Et quand je pense que ce même Mr KK vient de signer une collection capsule avec A.P.C, disponible depuis le 14 juillet et plutôt bien sentie, je me demande… is he really God ??!

Ecoute de l’album ici.

dressedtokill-kanyewestyeezus1

dressedtokill-kanyewestyeezus2