Planquez les CB : Mango Kids online

J’avais un peu oublié la chose, et puis là je suis retombée dessus par hasard, mais le shop Mango Kids est enfin en ligne. Zara n’a qu’à bien se tenir !!

Pas si moches les univers, quelques petites pièces qui font du bien et que je collerais volontiers à ma puce, et un outil de « shopping by look » assez jouissif pour les plus flemmardes. Ou pour papas largués.

Et la maxi bonne nouvelle, c’est qu’ils livrent à Paris (bon ok, faut se mettre à l’espagnol pour faire ses achats) et pour même pas 3€.
Nan mais, comment font les petites marques pour lutter ?!! Impossible.

dressedtokill-Mangokids1

dressedtokill-Mangokids3

dressedtokill-Mangokids3bis

dressedtokill-Mangokids4

dressedtokill-Mangokids5

dressedtokill-Mangokids6

dressedtokill-Mangokids7

dressedtokill-Mangokids8

 

Mini Rodini Home : le bonheur de la couette

Alors Mini Rodini, c’est une jolie marque suédoise (encore, oui, je sais) aux côtés de laquelle je faisais mes débuts en 2007 lors des salons Kids Fashion (disparu depuis) et Playtime. J’ai souvent lorgné chez eux pour leurs imprimés magnifiques et, je ne sais pas pourquoi il me reste en tête avec cette intensité, un excitant petit perf en cuir orangé.

Depuis la marque connaît une progression fulgurante. Grâce à sa fondatrice Cassandra Rhodin, illustratrice reconnue en Suède et petite fille du fondateur d’un cirque connu là-bas (d’où le nom, Rodini), les graphismes sont toujours aussi bien sentis et le sens de la coupe propre aux scandinaves toujours dans le vent. C’est donc assez naturellement que Mini Rodini s’est dit, « Tiens, et si on collait nos super graphismes sur des draps, des couettes et des oreillers !? »

Et nous voici donc avec toutes les valeurs de la marque (coton bio, développement durable etc… Tout ce qui est particulièrement en vogue dans les pays nordiques et un peu moins chez nous), le tout réuni dans une collection Home dont, absolument partout sur le net (j’ai fouillé), nous n’avons que 3 images révélatrices en attendant le lancement.
Cependant, ça promet, et moi qui cherchais une housse pour la nouvelle couette d’Edie-Lise, je pense que j’ai trouvé mon bonheur.

dressedtokill-minirodinihome1

dressedtokill-minirodinihome2

dressedtokill-minirodinihome3

New fall 13 : No Added Sugar

No Added Sugar est une pure marque anglaise pour les petits bouts créée en 2001. Lorsque j’ai croisé sa route en 2006, je faisais un état des lieu des acteurs du marché avant de lancer la mienne, NO KIDDING. A l’époque, il s’agissait surtout d’une collection de t-shirts, un peu rock, rayures, têtes de mort & co (cf le logo tête de mort de lapin), mais surtout pas forcément très stylée et avec un certain manque de cohérence dans les collections. Du genre un t-shirt rayé avec une tête de mort, en rose, en bleu, en rouge, en body, en t-shirt et en pantalon. Puis la même chose avec un motif abeille noir et or. Parfois je ne comprenais pas trop comment l’on passait de l’un à l’autre.
Aujourd’hui la marque a bien grandi. De uniquement maille, elle s’est aujourd’hui diversifiée pour vendre aussi du chaine et trame et étoffer ses collections. Le tout dans un positionnement mode beaucoup mieux qualibré et réfléchi qu’auparavant. Suffisamment en tout cas pour arriver à cette série photo assez pointue, dans un esprit hanté et dark propre au côté rock premier degré revendiqué par No Added Sugar.

Je n’aurais, pour ma part, jamais deviné que ce soit eux derrière tout ça. Bravo Deborah, pour cette progression !!

Je vous laisse découvrir leur e-shop. Pour l’avoir testé, il est rapide et efficace.
Et le facebook est ici.

dressedtokill-noaddedsugar2

dressedtokill-noaddedsugar3

dressedtokill-noaddedsugar1

dressedtokill-noaddedsugar4

dressedtokill-noaddedsugar5

dressedtokill-noaddedsugar6

Ca bouge en Pologne : Pink Wings

Il n’y a pas si longtemps, j’étais tombée assez fan de cette marque polonaise, Kids on the Moon, aujourd’hui, c’est un studio photo plutôt créatif et coloré qui m’a attiré l’oeil : Pink Wings

Derrière cette explosion de couleurs, deux nanas, la photographe Paulina Kania, et la styliste Anastazja Borowska. Et moultes séries pour des pubs, des magazines, des séries modes. Avec des gosses qui, je ne sais pas pour vous, mais pour moi ont des tronches absolument dingues !

Si j’avais toujours eu ma marque, pas impossible que j’eusse fait appel à leurs services.

dressedtokill-Pinkwings1

dressedtokill-Pinkwings2

dressedtokill-Pinkwings3

dressedtokill-Pinkwings4

dressedtokill-Pinkwings5

dressedtokill-Pinkwings6

dressedtokill-Pinkwings7

Mini-humans in the street : Humans of New York

Vous connaissez Humans of New york ? Un petit malin, Brandon Stanton, sorte de version mainstream du sartorialist, a lancé ce blog de photos/portraits en 2010 et, depuis, tellement que ça marche bien, passe ses journées à prendre des gens en photos en sillonnant NYC dans tous les sens.

Sale vie.

Avec un terrain de jeu comme cette ville bouillonnante, c’est tout un pan du monde moderne, multi-culturel et multi-ethnic que l’on voit passer au travers de ses photos. Un témoignage laborieux et quotidien de l’humanité actuelle.
Et une formidable vitrine pour la « micro-fashion » comme il se plaît à la dénommer, la mode enfantine.

Le facebook (et ses 1 millions 150 milles followers, gloups) est .

dressedtokill-humansofnyc0

dressedtokill-humansofnyc00

dressedtokill-humansofnyc000

dressedtokill-humansofnyc1

dressedtokill-humansofnyc2

 

dressedtokill-humansofnyc3

 

dressedtokill-humansofnyc4

 

dressedtokill-humansofnyc5

 

dressedtokill-humansofnyc6

 

Holidays are here : Nununu

Ca sent les vacances !
Personnellement, je peux enfin de me détendre depuis ce week-end et j’avoue avoir (un peu) levé le pied sur le blog. Je pars mardi dans le sud et, même si je continuerai à poster parce que bon sang ne saurait mentir, le rythme sera, comment dire… estival.
Mer, câlins de petite fille, farniente au programme. Il est temps d’évacuer !

En attendant, il y a une marque qui m’interpelle depuis quelques mois maintenant et que je suis du coin de l’oeil, c’est Nununu. Je suis super fan de leur esthétique. Forcément, le style est tellement proche de ce que je me suis attaché à faire avec NO KIDDING que cela ne pouvait que me plaire. Encore une (jolie) marque venue d’Israël. Ca bouge pas mal là-bas dernièrement en terme de mode enfantine. Ce style urbain, déstructuré, dark, moelleux, confortable et graphique, j’adore !

(Regardez les saisons précédentes sur le site, ça vaut vraiment le coup)
Et le facebook est ici.

dressedtokill-nununu0

dressedtokill-nununu1

dressedtokill-nununu2

dressedtokill-nununu3

dressedtokill-nununu4

dressedtokill-nununu5

dressedtokill-nununu6

dressedtokill-nununu7

dressedtokill-nununu8

Les images du moment : Dani Brubaker

Dans le milieu de la mode enfantine, nous avons aussi nos stars de l’image. Dani Brubaker est l’une de photographes les plus prisées de la planète kids fashion. Que ce soit sa dernière série en date, celle du Vogue Enfant de mars dernier, pile poil dans l’air du temps avec son effet tie & dye visuel et ses pièces pointues tendances, ou la dernière campagne de Paul Smith Enfant, ses images m’ont attrapé l’oeil.
Cette photographe américaine, qui partage son temps entre Los Angeles et New York, a été élevée parmi les indiens d’Amérique, selon leurs codes qui, notamment, placent l’enfant au coeur des choses et encouragent leur liberté d’expression. C’est sûrement ce souffle respectueux des valeurs de l’enfance qui donne ce petit supplément d’âme aux images de Dani.

Son blog est ici, et son Facebook est ici.

dressedtokill-danibrubaker0

dressedtokill-danibrubaker00

dressedtokill-danibrubaker1

dressedtokill-danibrubaker2

dressedtokill-danibrubaker3

dressedtokill-danibrubaker4

dressedtokill-danibrubaker5

dressedtokill-danibrubaker6