Megalomania : Jay Z lance « BNY SCC Gallery »

C’est la compète chez les ténors du hip-hop/rap américain version diversification de son image dans les médias.

En effet, après Kanye West qui nous gratifie d’une petite collaboration avec APC, c’est au tour de Jay Z de s’allier au très classe magasin Barney’s pour une collection capsule en partenariat avec les grands noms du luxe, à savoir Balenciaga, Rick Owens, Lanvin, Balmain ou encore Proenza Schouler (le premier sac pour homme de la marque). Et, fidèles à leur habitude des grandiosetés, la barre est encore mise très haute avec des accessoires et pièces uniques vendues de 70 à… je te le donne dans le mille, 33 900$.

Nan, c’est rien pour Jay Z.

Bon, et heureusement, 25% des bénéfices (à ce prix là, 25% ça commence à faire du chiffre, genre un salaire annuel pour une silhouette casual) seront reversés à la Shawn Carter  Scholarship Fondation. La fondation de Jay Z quoi.

Et elle en dit quoi Beyonce ?

nyc-holiday

dressedtokill-JayzxBarneys1

dressedtokill-JayzxBarneys1bis

dressedtokill-JayzxBarneys2

dressedtokill-JayzxBarneys3

Publicités

Kim ne perd pas le nord (ouest)

Son mec devenant le nouveau hiphop-fellow-with-an-hipster-touch du moment, il fallait bien que Kim suive le mouvement et se rachète une crédibilité mode, bien loin du kitsh et du bling bling de The Kardashians (encore que le bling-bling, ça reste à voir. Tout n’est question que de dosage et de timing). Bref.

C’est chose faite avec cette couv du dernier magazine (numéro 3) de la grande papesse du papier glacé, Carine Roitfeld (Harpers Bazaar). Nous avions d’abord eu droit à un teaser avec une star portant un des derniers bijoux emblématiques de Maison Martin Margiela, puis nous voici avec notre « new Kim » arborant fièrement l’accessoire le plus hype du moment, un formidable Grillz (dentier de dents en or). L’influence de son mec sûrement.
Toujours est-il que l’équation grillz-couv-Martin Margiela-Ricardo Tisci (directeur artistique de Givenchy et du shooting, et, parrallèlement, MA star dans le luxe)-Kim enceinte jusqu’aux dents-et Karl Lagerfeld derrière l’objectif, fonctionne parfaitement. La planète mode est en émoi et l’on attend avec impatience la sortie du magazine en France, le 12 septembre prochain.

Qui a dit que tout n’était que question de communication ?

dressedtokill-CRfashionbook1

dressedtokill-CRfashionbook2

dressedtokill-CRfashionbook3

dressedtokill-CRfashionbook4

dressedtokill-CRfashionbook5

 

Is he God ? Kanye West / Yeezus – l’album du mois

Ok, les Beatles l’ont fait avant lui avec leur album blanc. On peut d’ailleurs y voir un hommage. Ok, chez les rappeurs Mos Def l’a aussi fait avant lui avec son album « Tru3 Magic » vendu dans un boitier crystal sans livret, sans rien. Mais le dernier album de Mr Kim Kardashian, vendu comme un CD vierge et juste une bande de propreté orange, et qu’on aurait pu encore classer dans la série d’un énième projet commercial bien balourd des basses et des bE-Achs qui check leur booty, m’a quand même bien attrapée par surprise. Et ce même mec, assez pervers, prétend être Dieu à longueur de l’album, histoire de nous inviter à lui taper dessus.
Pourtant, il semblerait que je ne sois pas la seule à avoir apprécié, pour preuve cette belle critique de Lou Reed qui parle sincèrement de son admiration pour cet album qui, apparemment, l’a ému aux larmes. Je n’irai pas jusque là. Mais quand même.
Je me suis prise à repasser en boucle le morceau « Hold My Liquor » (hum. Classe).
Dingue.

Et quand je pense que ce même Mr KK vient de signer une collection capsule avec A.P.C, disponible depuis le 14 juillet et plutôt bien sentie, je me demande… is he really God ??!

Ecoute de l’album ici.

dressedtokill-kanyewestyeezus1

dressedtokill-kanyewestyeezus2