Le roi du Papercut : Joe Bagley

En trainant sur Pinterest, j’ai récemment découvert un artiste américain qui m’a légèrement bluffée. Ce n’est pas que le truc soit impossible mais quelle patience… Je ne peux même pas l’imaginer. Je suis assez manuelle mais là, je vois déjà la pointe du scalpel qui s’enfonce dans la planche de découpe, le papier qui s’arrache ou encore ne se coupe pas correctement dans les angles… Bref, de quoi devenir chèvre.

Joe travaille, lui aussi, en noir et blanc et je suis toujours sensible à cet univers graphique. Sa force, c’est finalement qu’il fait tout de tête, sans patrons ni modèles. Le résultat est si franc et contrasté que l’on pourrait aisément croire à de la photographie.
Je ne sais pas si l’homme est toujours en activité car son Facebook n’est pas très dynamique, mais vous pouvez acheter quelques (jolies) pièces sur Etsy.

Son univers et son blog.
Regardez bien la vidéo à la fin de ce post, c’est bluffant, il découpe directement sans aucun coup de crayon préalable et les proportions et détails sont parfaits…

Dans la même lignée du mouvement « papercut », je vous invite à découvrir aussi le travail de l’artiste hollandaise Ingrid Siliakus.

dressedtokill-joebagley1

dressedtokill-joebagley2

dressedtokill-joebagley3