Nouvelle marque – New brand : Omamimini

< Attention nouveauté ! Retrouvez maintenant les articles DTK en anglais. Yeah !
New ! Now read the DTK’s articles in english. Yeah !
Scroll down for english version. >

Et voilà une nouvelle marque américaine, d’une maman de Los Angeles qui en avait marre de ne pas trouver de vêtements qui ne soient pas roses ou ultra-décorés pour sa petite nana de 2 ans… Tu m’étonnes !! L.A…
Viens ici, tu trouveras ton bonheur.
N’empêche que sa marque, Omamimini, n’est pas si mal, et finalement avec la touche un chouïa twist que l’on ne peut qu’accorder aux américaines. Il y a deux/trois pièces que je mettrais volontiers à Edie-Lise.
A quand la vente en France ?

—————————————————————————————————————————————————

Here’s a fresh new american brand, from L.A’s mama Ola Omami, who couldn’t find what she was looking for to dress her daughter that wasn’t pink and overdecorated. No Kidding !! L.A….
Feel free to come here ;)
I must admit that her brand, Omamimini, isn’t so bad, with the kind-of-a-twist-touch that we concede to the Americans. There’s 2 or 3 items that i would buy for Edie-Lise right away.
When will you start to sell in France Ola ?!!

dressedtokill-Omamini1

dressedtokill-Omamini2

dressedtokill-Omamini3

dressedtokill-Omamini4

dressedtokill-Omamini5

dressedtokill-Omamini5bis

dressedtokill-Omamini6

Ecole maternelle Pajol : The place to be

En ce qui me concerne, j’ai lutté becs et ongles afin de trouver une place en crèche pour Edie-Lise. J’ai finalement réussi à trouver une petite place bien doudoune pour elle à la crèche Ernest May dans la Cité des Fleurs à Paris.
Ce fût dur, ce fût âpre, ce fût ardu, mais pour nous, parents, l’endroit où nous laissons nos enfants toute la journée est primordial. Donc, inutile de dire à quel point j’aimerais habiter le 18ème, dans ce quartier en expansion autour du marché de l’olive, afin que ma fille soit admise dans cette superbe école maternelle qu’est l’école Pajol.
Réhabilitée et modernisée en 2011 par l’agence d’architecture Palatre et Leclere, l’école n’est qu’un parcours de jeu infini où même les toilettes sont plus excitantes que le plus dingue des parc d’attraction. Et je ne parle même pas de la cour d’école en arc en ciel qui met de la couleur et illumine la grisaille alentours (oui, bon, on est à Paris quand même, et dans le 18ème).
Regardez plutôt, ca donne pas envie ??

dressedtokill-ecolematernelle2

ecole-maternelle-pajol-paris-1

ecole-maternelle-pajol-paris-2

ecole-maternelle-pajol-paris-3

ecole-maternelle-pajol-paris-4

ecole-maternelle-pajol-paris-5
ecole-maternelle-pajol-paris-6
ecole-maternelle-pajol-paris-10
ecole-maternelle-pajol-paris-11