Tribute

De l’influence directe de David Bowie dans la sphère de la mode enfantine.

—————————————————————————————————

The direct influence of David Bowie in the children’s fashion sphere.

bowie1 bowie2 bowie3 bowie5 bowie6 nixie stardust pe13 bowie9 Little Eleven bowie12 bowie16 bowie17 bowie18 bowie195372038347_d9d735d112_b bowie20 bowie10 bowie11bowie22 Jonas Akerlund

Publicités

They figured it out: Tumble ‘n’ Dry

Pour rester dans la mouvance aux Pays-Bas, je me suis penchée récemment sur cette marque, Tumble’n Dry, née en 2007 comme NO KIDDING, et dont le positionnement me paraît vraiment bien trouvé. A mi-chemin entre une mode créateur assumée et revendiquée, avec la même énergie positive qu’une marque américaine type GAP, mais aussi attachée au design et aux détails qu’un Bellerose, un Scotch’n Soda ou un IKKS. A mon sens, avec son positionnement prix réjouissant, cette marque a vraiment tout compris. Et ça marche. Plusieurs e-shop, dont un en Australie, des livraisons à l’international, plus de 600 points de vente dans le monde…
Petite sélection de ce que je mettrais bien à Edie-Lise. Un petit shopping virtuel quoi !

——————————————————————————————————-

To keep focusing towards the Netherlands, I looked recently about this brand, Tumble’n Dry, born as NO KIDDING in 2007, whose position seems to be very clever. Halfway between a « createur » fashion assumed and claimed, with the same positive energy than a typical American GAP brand, but also as committed to the design and details than a Bellerose, a Scotch’n Soda or an IKKS. To my mind, with its pleasing price positioning, the brand has really figured it out. And it works. Several e-shop, one in Australia, shipments abroad, more than 600 outlets in the world …
Here a small selection of what I would dress Edie-Lise with. A small virtual shopping in some ways!

Dressedtokill-tumblendry1 Dressedtokill-tumblendry2 Dressedtokill-tumblendry3 Dressedtokill-tumblendry4 Dressedtokill-tumblendry5 Dressedtokill-tumblendry6 Dressedtokill-tumblendry7 Dressedtokill-tumblendry8 Dressedtokill-tumblendry8bis Dressedtokill-tumblendry9 Dressedtokill-tumblendry9bis Dressedtokill-tumblendry10

Kids trend : Urban folk

Le Folk, c’est pas hyper ma came. T’as qu’à voir ce que j’écoute. Même Temples, tout le monde n’en peut plus, mais moi bof. J’aime bien attention, mais c’est juste en marge de mon truc à moi. A la limite. Un peu trop et pas assez, tu vois. Le truc Boho, hippie chic, je fume, je mange des fleurs et de l’alfafa, euh… disons que ça ne me parle pas. Mais comme tout n’est qu’une question de point de vue, et particulièrement en mode, il y a toujours des moyens de détourner la tendance à sa sauce.
Quitte à avoir des rayures zig-zag, autant bien choisir le support et ses couleurs. Ca change tout.

Alors voilà une petite sélection-shopping-mode-folk-du-moment, mais un peu rock, un peu rebelle. Parce que faut pas déconner non plus.

———————————————————————————————–0

I’m not a hudge fan of folk. Nope. Just have a look at what I listen to. Even Temples, everyone get crazy with them but I don’t. Understand me well, I like it though, but it’s just on the fringes of my regular stuff. At the limit. A little too much and a little not enough, you see. The « thing » Boho, hippie chic, I smoke, I eat flowers and alfalfa, uh … well, it does not talk to me. But as it’s all a matter of perspective, especially in fashion, there are always ways to adopt the trend.
Free to have zig-zag stripes, but choose the background and colors. It changes everything.

So here’s a small folk-of-the-moment-fashion-shopping-selection, but a bit rock, a bit rebellious. Because we have to be serious.

 

Urban folkUrban folk par stephanie-dressedtokill sur Polyvore

The hell of those delivery fees: let me order Omamimini new collection

Des nouvelles d’une marque que j’avais découvert en novembre de l’année dernière et qui me paraissait assez prometteuse quoiqu’américaine, certainement une de ces marques que j’ai croisé dernièrement et qui me font dire qu’aux US aussi, ils vont vivre la révolution de la mode enfantine tendance (mais si si, ça va venir les ptits loups, vous allez voir).
Donc la nouvelle collection d’hiver de Omamimini, dessinée par Ola Omami, a tout pour nous donner envie de payer des frais de ports outre-atlantique, fussent-ils hors de prix (je rigole, c’est pas si cher). On y trouve un faux cuir matelassé de folie, de la fausse fourrure-que-je-veux-le-manteau pour Edie-Lise, les motifs géométriques du moment, du jersey double face, de la polaire doublée suédine, bref ils ont tout bon.
Euh maman, le manteau pour ta petite fille pour Noël, ça te branche ?

—————————————————————————————————————————————-

Fresh news of a brand I discovered in November of last year, and that seemed quite promising although American, certainly one of those brands that I recently discovered and that make me say that US also will have its turn with the trendy kid’s fashion revolution (yes it’ll come soon little rabbits, you’ll see).
So the new AW14 Omamimini collection, designed by Ola Omami, is a mix of casual luxury, fun and rock ‘n’ roll and has everything to make us agree to pay those overpriced delivery fees for France (just kidding, they’re not that expensive). There is a quilted faux leather, fake fur-please-I-want-that-coat-for-Edie Lise, the in-tune-with-the-times geometric patterns, double jersey, polar lined with suede, they have everything good.
Uh mom, coat for your little girl for Christmas, what do you think?

Dressedtokill-omaminiAW141 Dressedtokill-omaminiAW142 Dressedtokill-omaminiAW143 Dressedtokill-omaminiAW144 Dressedtokill-omaminiAW146 Dressedtokill-omaminiAW147 Dressedtokill-omaminiAW148 Dressedtokill-omaminiAW148bis Dressedtokill-omaminiAW149

Russian spirit: OMSK Belgium

Samedi je suis allée trainer sur le salon Who’s Next et ce fût l’occasion d’aller saluer mon amie Valéria Siniouchkina, fondatrice de la marque Omsk Belgium avec Philippe Koeune.
Valéria, c’est une petite blonde belge d’origine russe, diplômée de la Cambre, primée à Hyères y’a déjà un bail et extrêmement talentueuse. Elle dessine les modèles stylés, molletonnés, super bien coupés de la marque, à la belge donc, depuis déjà plus de 5 ans. Les japonais en sont friands, tu m’étonnes c’est exactement leur came, et je suis d’ailleurs tombée en plein milieu d’une commande avec une boutique importante de là-bas. Ensuite on a papoté, Valéria m’a parlé des tendances de la saison, black & white of course, des rayures, des lignes tennis mais toujours décalées et mixées avec des graphismes issus de ses origines russes, donc bien colorées version orthodoxe (si vous voyez ce que je veux dire). Les matières sont techniques, confortables, stretch. Pile poil dans l’air du temps.

Et depuis que Valérie est maman d’une petite Billie Yalta, à peine plus agée qu’Edie-Lise, elle a aussi développé la version enfant de sa ligne qui est juste… canon ! (C’est Billie sur les photos, elle est pas trop à croquer ?!)

——————————————————————————————

Saturday I went to hang out on the Who’s Next fair and it was an opportunity to greet my friend Valeria Siniouchkina, founder with partner Philippe Koeune of the brand Omsk Belgium.
Valeria is a tiny lively blonde Belgian with Russian origins, graduated from La Cambre, winning in Hyères there’s already a lease and extremely talented. She designs the stylish models, sweatshirts, great shapes of the brand, in the Belgian way though, since already more than 5 years. The Japanese market is very fond of them, I believe this is exactly their style, and I poped up right into the middle of an order with an important shop over there. Then we chatted, Valeria told me about the trends of the season, of course black & white, stripes, tennis ones but still staggered and mixed with graphics from her Russian roots, a kind of colorful orthodox vision (if you see what I mean). Materials are technical, comfortable and stretch. Exactly what’s in the air right now.
And since Valerie is a happy mother of a little Billie Yalta, same age as Edie-Lise, she also designed a kids version of her brand wich is just … hot! (That’s Billie in the pictures, isn’t she too cute to chew?!)
Processed with VSCOcam with a6 preset Processed with VSCOcam with a6 preset Processed with VSCOcam with a6 presetProcessed with VSCOcam with a6 presetProcessed with VSCOcam with b1 preset10155025_10202643629346348_907470596_ncrédit photo

 

 

Official announcement: few days left

Je ne sais pas vous, mais moi je suis tombée raide dingue des nouveaux locaux du siège de Soundcloud à Berlin. Mais alors raide dingue.
Le béton, le verre, le logo en bois, la musique, les vinyles, le sol sombre, l’espace modulable, le béton, le verre, les fils qui courent, le béton… argh je VEUX des locaux comme ça. J’AURAIS des locaux comme ça.
Oui, parce que ça me permet d’annoncer officiellement que je suis à quelques jours du lancement d’un nouveau projet sur lequel je travaille depuis quelques mois avec 3 associés, le lancement d’une marque de mode homme très particulière. Ah ah. On est dans les starting-block, au taquet et super pressés de vous parler de notre nouveau défi. Nous aussi on est une start-up ambitieuse et nous aussi on aura des locaux de la muerte un jour !
Alors keep posted !!

————————————————————————————————————————————–

I do not know about you, but I fell madly in love with the new Soundcloud Berlin Headquarters. But when i say madly, i really mean it.
Concrete, glass, wood logo, music, vinyl, dark soil, flexible space, concrete, glass, running electricity, concrete … argh I WANT such an office. I WILL have such an office.
That allows me to officially announce there’s few days left before I launch my new project I’m working on for several months with my 3 partners, a very special new menswear brand. Ah ah. We are in the starting block and super eager to tell you everything about our new challenge. We too are an ambitious start-up and we too will have brand new crazy office one day!
So keep posted!!

dressedtokill-Soundcloud-HQ-headquarters1 dressedtokill-Soundcloud-HQ-headquarters2 dressedtokill-Soundcloud-HQ-headquarters3 dressedtokill-Soundcloud-HQ-headquarters4 dressedtokill-Soundcloud-HQ-headquarters5 dressedtokill-Soundcloud-HQ-headquarters6 dressedtokill-Soundcloud-HQ-headquarters7 dressedtokill-Soundcloud-HQ-headquarters9 dressedtokill-Soundcloud-HQ-headquarters10

Polyvore : Floral Summer

Floral Summer
Le Polyvore du moment, la tendance florale PARTOUT, genre botanique, pour les hommes, pour les femmes, pour les tapis, les rideaux, les coussins…
Et plus les fleurs seront énormes, disproportionnées, les feuilles exotiques et graphiques, plus ça plaira.
Donc, hop, un petit shopping des pièces phares de la tendance, à associer avec de l’uni en plein, fort de couleur ou noir, l’idéal.
Cliquez sur l’image, découvrez Polyvore et laissez-vous guider.

New brand in town : Sketcharound

A l’heure des selfies et autres joyeusetés photographiques auxquelles je succombe moi aussi bien volontiers, je me suis arrêtée sur ces images mettant en scène une toute nouvelle marque Hong-Kongaise (fondée l’année dernière) que j’ai découverte par la même occasion, à savoir Sketcharound. C’est la photographe Hong-Kongaise Miss Bean qui est à l’origine des images et j’aime assez bien cette marque parfaitement dans son style asiatique, toute en coupes, et détails, et noir, et blanc et matières raffinées. On y retrouve des thèmes chers aux pays du soleil levant, comme les formes dans un esprit Tayloring unisexe tout en pureté et la simplicité fonctionnelle et élégante de l’intemporalité (pfff… ouais). Bref, c’est très asiatique de bonne qualité, donc hors de prix, donc fashion, donc pointu, donc parfait pour cette série-photo-concept.

—————————————————————————————————–

In those selfies and other photographic joyousness times, wich i succumb willingly, I stopped on these pictures featuring a brand new Hong Kong based fashion label (founded last year) that I discovered at the same time, namely Sketcharound.  It is Miss Bean, photographer from HK, wich instigated the seria and I love this brand pretty much, as it’s perfectly in his Asian style, in all studied shapes, and details, and black and white and refined materials.  It includes some of the most famous themes dear to the countries of the rising sun, as unisex tayloring shapes with all the functional purity and elegant simplicity of timelessness (pfff. .. yeah). Briefly, it is very high quality Asian, then so expensive, then so fashion, then so trendy, then perfect for this conceptual photoshoot.

dressedtokill-thro1

dressedtokill-thro2

dressedtokill-thro3

dressedtokill-thro4

dressedtokill-thro5

dressedtokill-thro6

dressedtokill-thro7

dressedtokill-thro8

Pour des parents cool : Diapers and Milk

(Scroll down for english)

J’aime bien penser parfois que NO KIDDING ait pu faire des petits. En tous cas, il m’est arrivé qu’une marque ou une autre me dise s’être inspirée de mon univers à un moment, tant il est vrai que ce n’était pas encore un style très développé en 2007, l’année où j’ai commencé les sarouels pour petits, le noir, le gris chiné et les motifs graphiques. « Un peu rock, un peu rebelle mais pas trop ». Depuis, je découvre régulièrement de nouvelles marques qui me semblent dans la veine de ce que je ferais aujourd’hui si j’avais continué NK. (Pour info, et pour les curieux, la marque m’appartenant toujours et la sarouel BOX étant déposée, il n’est pas dit que je ne reprenne pas un jour. Enfin bref, c’est une autre histoire)
Toujours est-il que je viens de mettre la main sur cette jolie marque de leggings bios et 100% made in France qu’est Diapers & Milk.
C’est concerné (sérigraphies à l’eau non toxiques, coton bios certifiés GOTS), graphique, attractif, ludique et ça ira très bien avec les petits t-shirts unis gris chinés de ma fille (en vente ici).
Ca vous plaît ?

————————————————————————————————————————————————————————————

Sometimes i fancy that NO KIDDING has been emulated. Fact is it’s happened that some brand told me having been inspired by my universe, as it is true that using black and mottled grey colors, sarouals for kids and graphics patterns wasn’t very common in 2007 in the kidswear’s world. Since then, i’m regularly discovering brand new offers in the vein of what I would do now if I had continued NK. (FYI, and for the curious, i still own the brand and the Saroual BOX is still filed, so it is not said that I did not restart one day. Anyway, that’s another story)
Still, I have to get your hands on this beautiful organic and 100% Made in France leggings brand that is Diapers & Milk.
It is concerned (silkscreen nontoxic water, GOTS certified organic cotton), graphic, interesting, fun and it will go very well with the small mottled grey t-shirts of my daughter (available here).
What do you think ?

Dressedtokill-diapers&milk1

Dressedtokill-diapers&milk2

Dressedtokill-diapers&milk3

Dressedtokill-diapers&milk4

Dressedtokill-diapers&milk5

Dressedtokill-diapers&milk6

Kitshissime et trendy : Happy Socks by David LaChapelle

En voilà un qu’on ne présente plus, le roi du kitsh-over-realistic-with-social-message-photography, j’ai nommé David LaChapelle. Perso, j’ai découvert la bête à la fin des années 90, déjà plus de 15 ans après ses débuts. Il est brillant, drôle et prolifique. J’ai notamment le souvenir d’une de ses expositions en 2009, à la Monnaie de Paris, qui fait partie d’une de celles qui me restent vraiment gravées dans la tête. Des grands formats baroques et percutants, plein de petits détails et toujours un message fort.
Bref.
Ca faisait longtemps que je n’avais pas entendu parler de lui et, voilà-t-y pas que je tombe sur cette nouvelle campagne de la marque de chaussettes unisexes Happy Socks. Et alors c’est une grande idée qu’a eu là cette jeune marque suédoise parce que bon, hein, les chaussettes… comment dire… pas facile à vendre. Et là, bon… comment dire… elles sont mises en valeur !

dressedtokill-DavidLaChapelle1

dressedtokill-DavidLaChapelle1bis

dressedtokill-DavidLaChapelle2

dressedtokill-DavidLaChapelle3

dressedtokill-DavidLaChapelle4

dressedtokill-DavidLaChapelle5

dressedtokill-DavidLaChapelle6