Fashion moi ? : Jose Ignacio Romussi Murphy

Bon alors Berlin, c’est toujours aussi stimulant.
Je sais, je sais, ça fait longtemps qu’il bosse Jose Ignacio Romussi Murphy, il m’a pas attendue, mais moi je le découvre (en fait, je l’avais déjà croisé avec ses ballerines rebrodées mais ça m’avait moins interpellée) et je trouve son travail drôlement excitant/original. La broderie est rarement un vecteur utilisé dans l’art et je trouve qu’on y retrouve bien, particulièrement avec les couleurs qu’il utilise, ses origines chiliennes. Et c’est plutôt riche, pour un artiste, de se référer à ses origines. Enfin, c’est mon avis.
Les ballerines, graphiquement, c’était pas mal, mais là j’aime beaucoup le fait qu’il se soit attaqué aux photos de mode. Je trouve que ça donne une dimension supplémentaire à son propos, vraiment bien trouvée, de l’ordre d’embellir la beauté tout en devant encore intervenir. Comme si toutes ces photos retouchées, censément au top de leur éclat, ne l’étaient pas encore suffisamment et qu’il faille une intervention supplémentaire en 3D pour les parfaire. Ainsi qu’une vision consumériste de la femme ramenée à ses origines et à l’artisanat, historiquement féminin. J’aime le fait qu’il brode aussi les noms des marques dans les légendes. Je trouve ça presque plus intéressant que le reste.
Bref, ça me parle quoi.

dressedtokill-JoseIgnacioRomussiMurphy1

dressedtokill-JoseIgnacioRomussiMurphy2

dressedtokill-JoseIgnacioRomussiMurphy3

dressedtokill-JoseIgnacioRomussiMurphy4

dressedtokill-JoseIgnacioRomussiMurphy5

dressedtokill-JoseIgnacioRomussiMurphy6

Winter Pink

WINTER pink

La tendance rose fluo, rose néon ou ce que vous voulez d’un peu vif est en train de perdurer sur cet hiver en version acidulée.
N’importe quoi pour nous donner un peu de soleil dans les yeux et le rose aux joues, le tout afin de tenir le coup durant un hiver que nous pressentons tous rude et interminable, si tant est qu’il décide de se comporter comme celui de l’année dernière…
Bref, que ce soit mode enfantine, mode adulte, voiture, bottes parapluie ou tatouages, l’heure est à cette couleur chaleureuse.
On la trouve en deux versions :
Une dérivée du « nude » dans les tons poudrés, vieux rose, chair et chamallow. L’autre fuchsia acide, bleuté, qui pique les yeux.
Et vous, quelle est votre favorite ??

(attention, le flamand rose arrive en force. Bientôt objet d’un post, comme l’éléphant en son temps ?…)

dressedtokill-winterpink

Mini Rodini Home : le bonheur de la couette

Alors Mini Rodini, c’est une jolie marque suédoise (encore, oui, je sais) aux côtés de laquelle je faisais mes débuts en 2007 lors des salons Kids Fashion (disparu depuis) et Playtime. J’ai souvent lorgné chez eux pour leurs imprimés magnifiques et, je ne sais pas pourquoi il me reste en tête avec cette intensité, un excitant petit perf en cuir orangé.

Depuis la marque connaît une progression fulgurante. Grâce à sa fondatrice Cassandra Rhodin, illustratrice reconnue en Suède et petite fille du fondateur d’un cirque connu là-bas (d’où le nom, Rodini), les graphismes sont toujours aussi bien sentis et le sens de la coupe propre aux scandinaves toujours dans le vent. C’est donc assez naturellement que Mini Rodini s’est dit, « Tiens, et si on collait nos super graphismes sur des draps, des couettes et des oreillers !? »

Et nous voici donc avec toutes les valeurs de la marque (coton bio, développement durable etc… Tout ce qui est particulièrement en vogue dans les pays nordiques et un peu moins chez nous), le tout réuni dans une collection Home dont, absolument partout sur le net (j’ai fouillé), nous n’avons que 3 images révélatrices en attendant le lancement.
Cependant, ça promet, et moi qui cherchais une housse pour la nouvelle couette d’Edie-Lise, je pense que j’ai trouvé mon bonheur.

dressedtokill-minirodinihome1

dressedtokill-minirodinihome2

dressedtokill-minirodinihome3

Nail art : au carrefour des tendances

On a beau dire, la tendance se fiche du support, voire du média.
Je suis allée trainer du côté du nail art et… guess what, on retrouve exactement les même tendances que dans la mode, et même dans la mode enfantine. Alors de l’oeuf ou de la poule, est-ce moi qui veut y voir ce que je veux, ou est-ce vraiment la tendance actuelle qui s’impose à moi, en tous cas j’ai regroupé la chose suivant les 5 thèmes en vogue du moment et voilà.

Ca me donnerait presque envie… Enfin…

FLUO NAIL

COLOR BLOCK NAIL

JAUNE NAIL

TIE AND DYE NAIL

GRAPHISMES NAIL

When East meets West – Nellystella

Ma dernière petite sensation mode enfant me vient directement de… Corée ! Une fois passé le côté cucul la praline du nom et de l’ambiance de la marque, Nellystella, on découvre l’univers de Nelly Chen, un univers à très forte inspiration européenne mais avec la rigueur et la finesse coréenne en sus.
Nelly a étudié en Europe et a fait siennes les règles de la mode occidentale. Elle y ajoute un très joli sens des couleurs et un soin porté aux matières rarement observé sous nos latitudes.
Je me souviens avoir étudié avec une étudiante japonaise et une autre coréenne à Olivier de Serres, lors de mon diplôme de création textile, et ces deux jeunes femmes nous fascinaient tous par leur patience et leurs doigts de fées. Elles créaient à longueur de journée, des tissus en papiers tressés, des fleurs en origamis colorés et des centaines de petits noeuds délicatement liés les uns aux autres pour réaliser des robes. J’étais fascinée par ces jeux de patience.

Et là, lorsque je vois la dernière collection Eté de cette marque, je revois toutes ces couleurs délicates et la même exigence dans les coupes et les matières. De même que j’adore les volumes de ses silhouettes. Le parfait équilibre entre l’orient et l’occident ! (selon moi)

Le facebook est ici

dressedtokill-nellystella0

dressedtokill-nellystella3

dressedtokill-nellystella4

dressedtokill-nellystella5

dressedtokill-nellystella7

Les couleurs de l’été + une jolie marque à découvrir

dressedtokill-ELcouleurete6

Méthode Coué, deuxième partie.

Il va (re)faire beau un jour, ce n’est qu’une question de temps. Et nous, avec Edie-Lise, on n’en peut plus d’avoir des envies de couleurs, de fleurs, de fluos, de coquelicots.
Je fais mon shopping en ce moment et je nous prépare 2 petits boards Polyvore avec des (très) jolies pièces devant lesquelles rêver.
Et, en attendant, je ne résiste pas à l’envie de vous faire découvrir une très jolie marque, pile poil dans l’ère du temps et de nos envies : Wolfechild
C’est pas adorable ces couleurs ??!

dressedtokill-ELcouleurete1

dressedtokill-ELcouleurete2

dressedtokill-ELcouleurete3

dressedtokill-ELcouleurete4

dressedtokill-ELcouleurete5

dressedtokill-ELcouleurete7